Suggestions

    Comment combattre la crise énergétique européenne ?

     

    27 juillet 2022

     

    Accompagner les municipalités face à la dépendance énergétique et à l’augmentation des factures en cinq mesures simples et efficaces

     

    Les factures publiques et celles des consommateurs s'envolent dans toute l'Europe, exerçant une pression intense en entreprises et sur les ménages et plongeant de nombreuses personnes dans la pauvreté énergétique. Parallèlement, les derniers événements géopolitiques ont mis en exergue la vulnérabilité des pays qui dépendent majoritairement des approvisionnements en énergie en provenance d’une seule et même nation.

     

    L'Europe satisfait en effet approximativement 25 % de ses besoins énergétiques en important du gaz russe. Rien qu'en 2021, l'Union Européenne a importé 155 milliards de mètres cubes de gaz russe, soit 45 % de toutes ses importations en gaz. Alors que les boycotts ont été lancés sur tout le continent, on assiste à une escalade vertigineuse des prix de l'énergie.

     

    De toute évidence, la situation exige une révolution énergétique dans la région et les municipalités ont le pouvoir de faire avancer les choses en adoptant un programme de développement durable, axé sur les cinq approches suivantes.

     

    1. Constituer un capital financier

     

    Pour réaliser des transitions énergétiques à grande échelle, les municipalités ont besoin de budgets suffisants. À cette fin, la Commission européenne a promis d'investir 1 000 milliards d'euros dans des investissements durables via l'instrument de relance temporaire NextGenerationEU. Les États membres de l'UE doivent investir 37 % des 672,5 milliards d'euros du mécanisme de relance et de résilience de l'instrument à l'appui des objectifs climatiques.

     

    Il est essentiel de veiller à ce que les fonds destinés au changement climatique soient directement versés aux municipalités dans le but de pouvoir rapidement mettre en œuvre des solutions efficaces permettant de lutter contre la crise énergétique. Les instruments financiers et les modèles commerciaux innovants, tels que les offres de produits en tant que services, peuvent apporter des avantages environnementaux et économiques supplémentaires et contribuer à lever les obstacles que constituent les déficits budgétaires et la dette publique.

     

    2. Renforcer les politiques de décarbonisation

     

    Les villes sont responsables de 70 % de l'ensemble des émissions de CO2 au sein de l'UE. L'UE vise une décarbonisation profonde des secteurs clés dans le cadre de sa stratégie à long terme pour 2050, une ambition qui est au cœur du "Green Deal", la feuille de route offensive de l'Union en matière de durabilité.

     

    Au minimum, les mesures de décarbonisation devraient impliquer à minima des améliorations de l'efficacité énergétique, des efforts d'électrification accélérés et des opérations supplémentaires afin de compenser les émissions inévitables, comme des actions de reforestation.

     

    3. Accroître les énergies renouvelables

     

    L'accélération du déploiement de l'énergie éolienne et solaire constitue l'un des dix points mentionnés par le rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) concernant la réduction de la dépendance de l'Europe au gaz russe.

     

    De même que les projets à l'échelle des services publics contribuent à alimenter directement les réseaux électriques nationaux, les municipalités peuvent encourager et inciter les consommateurs à déployer des panneaux solaires photovoltaïques en toiture par le biais de mécanismes de financement à court terme. Un programme de subventions à court terme couvrant 20 % des coûts d'installation permettrait de doubler le rythme des investissements dans le solaire, pour un coût total d'environ 3 milliards d'euros. Un tel programme permettrait d’augmenter la production annuelle des systèmes solaires photovoltaïques en toiture de 15 TWh, soit une énergie indépendante, produite sans recourir aux traditionnels moyens de production d'énergie à forte teneur en carbone.

     

    4. Isoler les logements

     

    Les systèmes de chauffage et de climatisation à haut rendement énergétique constituent un outil considérable pour réduire les émissions des bâtiments et permettent aux collectivités locales de la Communauté européenne d'assurer leur transition vers une énergie propre.

     

    Seul 1 % des bâtiments de l'Union fait l'objet de travaux de rénovation énergétique chaque année, un pourcentage qui doit être porté à 3 % conformément à l'initiative " Vague de rénovation ", l'un des six principaux piliers du "Green Deal" de l'UE. Avec quelque 34 millions d'Européens qui n'ont pas les moyens de chauffer leur maison de manière adéquate, l'amélioration des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation est primordiale à plusieurs niveaux.

     

    Les pompes à chaleur, utilisée en remplacement des chaudières fonctionnant aux énergies fossiles, constituent un moyen efficace et économiquement raisonnable de se chauffer, mais leur généralisation peut prendra du temps. Dans un premier temps, les municipalités peuvent d'ores et déjà installer des systèmes de thermostats intelligents et contrôler chaque année l'entretien des chaudières les plus polluantes.

     

    5. Adopter un éclairage intelligent et connecté

     

    L'une des mesures les plus simples et les moins coûteuses pour lutter contre la crise énergétique consiste à adopter des systèmes d'éclairage LED connectés. Les systèmes d'éclairage LED gérés peuvent réduire jusqu'à 80 % les coûts énergétiques liés à l'éclairage, un avantage considérable si l'on considère que l'éclairage représente 12 % de la consommation mondiale d'électricité.

    Adopter un éclairage intelligent et connecté

    A titre d’exemple, basculer 20% des points lumineux existants au sein des installations publiques de l’UE (écoles, bâtiments municipaux, routes et rues) d’un système d’éclairage conventionnel à un éclairage LED, permettrait de générer des économies annuelles d'environ 9,7 TWh, soit l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 2,7 millions de ménages.

     

    Une rénovation organisée et coordonnée de l'éclairage par un éclairage LED permettrait de réduire l'empreinte carbone mondiale de 553 millions de tonnes par an. L’éclairage LED et l’éclairage LED connecté offrent également de nombreux bénéfices supplémentaires, tels que la maintenance à distance, la détection de présence et la désinfection à base d’UV-C.

    Face à la crise actuelle, les collectivités locales ont un important rôle à jouer. En optant pour des solutions à basse consommation énergétique, ces dernières tireraient parti de multiples avantages tels que la réduction des factures énergétiques de la ville et des ménages, la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou encore la création d'emplois au niveau local pour les personnes chargées de la rénovation des bâtiments et de l'éclairage public."

     

    Harry Verhaar

    Responsable des affaires publiques et gouvernementales au niveau mondial chez Signify

    Pour en savoir plus sur la façon dont l'éclairage peut jouer un rôle dans la lutte contre la crise énergétique, visitez les pages dédiées au programme Green Switch, sur notre site internet.

    À propos de l'auteur :

    Jonathan Weinert

    Jonathan Weinert

    Spécialiste de l’IoT et de l’éclairage connecté chez Signify

     

     

     

    Pour plus d’information, contactez

    Signify Integrated Communications
    Email: contact.france@signify.com

    A propos de Signify

     

    Signify (Euronext : LIGHT) est le leader mondial de l'éclairage pour les professionnels et les consommateurs et de l'éclairage pour l'Internet des objets. Nos produits Philips, les systèmes d'éclairage connectés Interact et les services basés sur les données, apportent une valeur commerciale et transforment la vie dans les maisons, les bâtiments et les espaces publics. Avec un chiffre d'affaires de 6,9 milliards d'euros en 2021, nous comptons environ 37 000 employés et sommes présents dans plus de 70 pays. Nous libérons l'extraordinaire potentiel de la lumière pour des vies plus brillantes et un monde meilleur. Nous avons atteint la neutralité carbone en 2020, nous figurons dans le Dow Jones Sustainability World Index depuis notre introduction en bourse depuis quatre années consécutives et nous avons été nommés Industry Leader en 2017, 2018 et 2019. Vous trouverez des actualités de Signify sur notre Newsroom, Twitter, LinkedIn and Instagram. Les informations destinées aux investisseurs sont disponibles sur la page des relations avec les investisseurs.

    Meydan Bridge

    Plus d’articles

    • Comment lutter contre la crise énergétique européenne

      juillet 27, 2022

      Comment lutter contre la crise énergétique européenne

    • Rénover des logements pour réduire les GES

      mai 12, 2022

      Rénover des logements pour réduire les GES

    • Les LED accélèrent le virage vers la neutralité carbone

      mai 12, 2022

      Les LED accélèrent le virage vers la neutralité carbone