Lancement officiel d’une étude sur l’impact de la lumière dans le traitement de patients atteints de démence

avril 19, 2012

Liège, Belgique – ISoSL (l’Intercommunale de Soins Spécialisés de Liège) en collaboration avec l’Université de Liège et Philips inaugurent un projet unique au monde : une étude portant sur l’influence des modulations du niveau d’éclairement des locaux de vie dans le traitement de patients atteints de démence.


L’étude comporte deux volets : l’un centré sur les patients et l’autre évaluant l’impact sur le personnel médical. Les premiers résultats devraient être disponibles à partir de fin 2012.


Une technologie de pointe et sur mesure
La démence est une maladie évolutive et actuellement incurable¹. Les traitements basés exclusivement sur des soins médicamenteux se révélant insuffisants, la communauté scientifique s’accorde à souligner l’intérêt de développer des stratégies de prise en soin alternatives visant la qualité de vie des patients, entre autres par l’amélioration de leur environnement de vie. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’étude menée par les Cliniques de Soins Spécialisés Valdor – Pèrî et l’Université de Liège.


La complexité du sujet a requis une approche spécialisée, faisant appel à des technologies de pointe en matière d’éclairage, adaptables « sur mesure » : une double exigence à laquelle Philips Lighting a répondu en fournissant une solution de « lumière contrôlée et modulée ». La technologie ainsi développée spécialement pour l’étude menée au Pèrî se décline en trois systèmes correspondants à trois zones de l’unité de psychogériatrie. Ces trois dispositifs sont programmés par l’équipe de recherche pour les besoins de l’étude.


Du cycle de la lumière du jour au rythme circadien
Le système d’éclairage principal est celui installé dans les chambres, les couloirs et les salles communes. Il peut atteindre 1,500 lux dans le couloir à certains moments définis par l’équipe de recherche, alors qu’un éclairage standard dans un hôpital diffuse une moyenne de 350 lux.

Afin d’analyser l’impact éventuellement bénéfique de la lumière du jour sur le rythme circadien des patients, Philips se devait d’intégrer différents éléments dans son système d’éclairage.

 

Sont donc venus compléter le concept d’éclairage HealWell de Philips (diffusion d’une lumière qui varie progressivement au cours de la journée) divers aspects de l’intensité lumineuse tels que la puissance des luminaires, la tonalité de la lumière, la disposition et l’orientation des luminaires. Enfin, la quantité de lumière est programmée en fonction des heures de la journée de manière à respecter le  cycle naturel, mais également d’imprimer les moments clés d’une journée d’hospitalisation (réveil, repas, activités thérapeutiques…).


Ces modulations de l’intensité lumineuse sont représentées dans le graphique ci-dessous à l’aide de deux courbes :

  • en pourpre, la courbe appliquée dans les locaux réservés aux patients,
  • en bleu, la courbe appliquée dans les locaux réservés aux membres du personnel2.

 

L’une des originalités de cette étude réside donc dans son application. En effet, dans la majorité des études, l’application de la lumière s’exerce par le recours à des dispositifs spécifiques à la luminothérapie (light-boxes ou luminettes par exemple). Pour cette étude, les patients sont exposés à la lumière de manière plus globale et plus écologique grâce à un aménagement général des différents locaux de l’unité de psychogériatrie. Le temps disponible pour collecter des données, le nombre de patients potentiels à inclure, et le recours à un laboratoire de biostatistiques universitaire pour le traitement des données sont autant de forces supplémentaires qui donnent à cette étude un caractère scientifique solide.

 

« SchoolVision » s’invite à l’hôpital
Le deuxième système d’éclairage proposé par Philips est installé, dans deux locaux bien particuliers : la salle polyvalente où sont organisées diverses activités pour les patients, et le bureau médical où ont lieu les entretiens avec le médecin, et certains tests neuropsychologiques. Il s’agit du concept « SchoolVision » qui permet de choisir parmi quatre « scénarios d’éclairage » (neutre, energy, focus et calm) celui qui est le plus approprié à l’activité en cours.


Déjà testé, comme l’indique son nom, dans plusieurs écoles, ce système fera l’objet d’une attention particulière avec cette population tout à fait différente qu’est celle de patients atteints de démence.


Une approche par la couleur
La troisième solution apportée par Philips à l’étude est l’éclairage d’ambiance installé dans la salle de bain. Sa spécificité réside en une qualité d’éclairage dynamique dite RGB car constituée des trois couleurs primaires (rouge, vert et bleu). En s’assemblant les unes aux autres, elles font apparaître d’autres couleurs.

 

Cet éclairage modulable sera combiné à d’autres éléments tels que la diffusion d’huiles essentielles d’aromathérapie, ou encore une musique d’ambiance. Cet ensemble constituera la base d’une approche de détente-relaxation multisensorielle basée sur les principes Snoezelen bien connus des professionnels de la santé mentale.

 

Résultats disponibles à partir de fin 2012
Au cours de cette étude, des nombreuses données seront récoltées. Elles seront issues de l’observation clinique des membres de l’équipe pluridisciplinaire, à l’aide de grilles d’observation et autres inventaires de comportements, et couplées à des données objectives habituelles de type analyse de sang et analyse d’urines. Autre originalité de cette étude : dans le processus de collecte des données, l’équipe de recherche aura recours à des dispositifs d’actimétrie, afin d’enregistrer l’activité physique des malades. Enfin, les données seront enregistrées en temps réel par l’intermédiaire d’une application web-based développée spécifiquement et sur mesure par l’ULG.


Une méthodologie soignée qui distingue cette étude des précédentes et qui contribue à en faire un projet unique au monde. Les premiers résultats devraient être disponibles fin 2012.


Rafael Cue Alvarez (Philips Lighting Solutions) se réjouit de la collaboration  avec les Cliniques Le Pèrî : « Le projet s’intègre parfaitement dans la stratégie de Philips Lighting de proposer des formules adaptées à un éventail très large de besoins en matière de bien-être. S’il s’agit ici d’une application en milieu hospitalier, nous avons également développé des projets innovants dans des écoles, des magasins, etc. Philips démontre ici une fois de plus sa maîtrise de technologies intégrées et adaptées aux défis d’aujourd’hui ».

 

¹ Vous trouverez plus d’information sur cette maladie dans la factsheet jointe.
² La courbe élaborée pour le personnel de soins se calque au mieux sur celle des malades, du lever au coucher de ceux-ci, puis se différencie nettement au moment dit de la pause de nuit, afin que ces travailleurs aux horaires particuliers puissent également profiter d’une lumière dynamisante.

Communiqué de presse

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Alain Dejace
Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî
Tél. : +32 478 235 567
E-mail : a.dejace@isosl.be

 

Sarah Facxin
PR Manager Lighting & Healthcare
Tél. : +32 2 525 80 78 (ne pas publier)
E-mail : sarah.facxin@signify.com

 

Philips Customer Care Center, tél. 070 700 036

À propos de Royal Philips Electronics

Royal Philips Electronics N.V. (NYSE : PHG, AEX : PHI) se pose comme une entreprise diversifiée, active dans les domaines « de la Santé et du Bien-être » et qui a pour but d’améliorer la qualité de vie des personnes par des innovations significatives. Philips est un leader mondial dans les domaines des soins de santé, de la vie moderne et de l’éclairage ; l’entreprise intègre la technologie et le design dans des solutions qui sont axées sur les personnes, qui s’appuient sur une connaissance profonde des consommateurs et qui répondent à la promesse de la marque « sense and simplicity »/du sens et de la simplicité. Philips, dont le siège social se trouve aux Pays-Bas, emploie quelque 122.000 personnes actives dans les domaines de la vente et des services dans plus de 100 pays et a réalisé un chiffre d’affaires de 22,6 milliards d’euros en 2011. L’entreprise est leader sur les marchés des soins cardiologiques, des soins de médecine d’urgence et des soins de santé à  domicile, des solutions d’éclairage économique et des nouvelles solutions d’éclairage, des produits de la vie moderne ; elle occupe une position de leader très forte dans les marchés des rasoirs électriques, des systèmes de divertissement portables et des soins dentaires. Vous trouverez plus de renseignements sur Philips via les liens suivants : www.philips.com/newscenter et  www.philips.be

À propos des Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî

L’Intercommunale de Soins Spécialisés de Liège (ISoSL) est organisée sur la base de trois secteurs d’activités. Ces secteurs sont répartis suivant les activités spécialisées en psychiatrie (secteur Santé mentale), en gériatrie, psychogériatrie, revalidation, soins palliatifs (secteur des Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî) et le secteur de l’accueil et des soins des personnes âgées (maisons de repos et maisons de repos et de soins).


Les Cliniques de soins spécialisés Valdor – Pèrî  offrent des services hospitaliers spécialisés relevant de la gériatrie, de la psychogériatrie, de la revalidation et des soins palliatifs. Elles sont réparties sur deux sites hospitaliers : le site du Valdor essentiellement spécialisé en gériatrie (159 lits), en revalidation neurologique (31 lits), en revalidation locomotrice (31 lits) et en soins palliatifs (8 lits) et le site du Pèrî essentiellement spécialisé en psychogériatrie (141 lits) et en revalidation neurologique (56 lits dont des lits d’expertise pour les patients en coma et les patients souffrant de la Chorée de Huntington). Les deux sites offrent également des services d’hospitalisation de jour, des services médico-techniques et des policliniques générales.


Le site du Pèrî est un hôpital de référence ayant développé une expertise spécifique dans le domaine de la démence d’Alzheimer et d’autres formes de démences et ce, depuis 40 ans. Il constitue l’ensemble hospitalier spécialisé en psychogériatrie le plus important du pays. Il se doit d’être un centre de référence dans ce domaine en développant, outre l’accompagnement pluridisciplinaire spécialisé et individualisé, des activités de formation et de recherche scientifique.
www.isosl.be

Nous sommes à votre écoute...